Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Infos du jour

Décembre 2016 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 22:44
Quelques photos prises au fil du fleuve...
 
 
 

 

 

(à suivre)

Véro et Eddy

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 22:26

Mercredi 2 août 2006

Debout à 4h30 du matin... ( hé oui ! C'est dur la vie d'aventurier ). Toilette, empaquetage des derniers effets. La cariole, le cocher et Madona ( la jument )sont fidèles au rendez-vous. La jetée n'est qu'à une dizaine de minutes (tout dépend de la vitesse de la jument ) de l'hôtel Aungmingalar.

Nous sommes parmi les premiers à la jetée. Le jour a plus de mal que nous à se lever. Nous prenons congé de Jai et de Madona, qui aujourd'hui aura quartier libre.
D'étranges alignements de pirogues défilent sous nos yeux. Des restaurants ont dressé des tables en bordure de l'eau. Tout est prêt pour accueillir les passagers avant l'embarquement. Une fumée âcre me pénètre les narines. Les premiers feux de charbon de bois chauffent déjà les bouilloires d'eau pour le thé.
Il est 5h30. Véro adopte les habitudes alimentaires locales. Elle se fait servir un chapati aux pois et aux oignons grillés, le tout accompagné d'un thé au lait. Quant à moi, je prends un café. Les deux breuvages sont pénibles à avaler. Le thé gratuit qui est déposé sur chacune des tables est par contre délicieux. Coût total 320 Kyats... Le bateau annoncé pour 6 heures a du retard. Sur la jetée, l'animation grandit.
En détaillant l'image on se rendra mieux compte des activités: Les conducteurs de rikshaws attendent l'arrivée des passagers qui débarqueront du bateau. Les marchandes de légumes et de fleurs ont installé leurs paniers
Le bateau arrivera finalement vers 6h50. Deux jeunes coolies se chargent des sacs et sous-traitent l'affaire. Ils sont finalement cinq à envahir la cabine. Véro met tout le monde dehors gentiment. Voilà donc la cabine dans laquelle nous passerons trois jours et deux nuits. Elle ressemble étrangement à celle que nous avions abandonnée il y a vingt-cinq ans sur le trajet Mandalay-Bagan.
Cabine côté proue, un petit autel avec une statue de Bouddha. Les marins n'ont pas oublié de rafraîchir les offrandes. Cela ne peut pas faire de mal au rafiot.
La sirène retentit. Nous larguons les amarres. Bientôt nous ne distinguons plus Madona. Nous la devinons trottant sous le feuillage, empruntant la route en direction du centre de Bagan.
Un dernier regard vers Bupaya que nous n'avions pas encore vu, côté fleuve.

(à suivre)

Véro et Eddy

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 21:07
Véro vient de suivre une formation Photoshop... et donc, elle se lance également dans la création graphique ( voir ci-dessus la carte avec le Bouddha couché) Un petit clic ici pour se rendre compte du travail.
Nous vous avions parlé du buffet birman, mais nous n'avions pas présenté de clichés. Voilà donc un oubli réparé.
Ci-dessous: avec le regard de Véro nous entrons dans un autre Bagan...
 
 
Une "terrible" photo, comme Véro sait les faire ( Quel oeil !). Lorsque le Bagan mythique rencontre le Bagan moderne. Peut-être qu'un jour les stupas deviendront des antennes qui serviront à capter des émissions star-ac en longyi birman... on peut cauchemarder non ?
 
Bagan, au crépuscule.
J'vous assure qu'il y a encore de la place ! Allez ! Montez ! Quand il y en a pour 36, il y en a pour 37, non ?

(à suivre)

Véro et Eddy

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 20:07
 

Nous poursuivons la visite du temple de Sulamani. Chaque couloir nous fait découvrir de nouvelles fresques.

 
 
 

 

Nous passons discrètement à la hauteur du gardien (seul élément humain en ces lieux) afin de ne pas déranger son sommeil et nous sortons par l'un des quatre porches.

 

 

L'édifice comprend quatre portiques, chacun faisant face à l'un des points cardinaux.

 
 

(à suivre)

Véro et Eddy

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 14:46

J'ai donné une petite touche retro à notre article, pour un peu varier les plaisirs ... et faire ressortir le côté "Indiana Jones " des personnages...
En route ...vers de nouvelles aventures

La pagode renferme des fresques encore en bon état. Bouddha assis, Bouddha debout, éléphants, processions, bateaux, ...
 
 

 

(à suivre)

Véro et Eddy

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 23:40

Mardi 1er août 2006

Il a plu une bonne partie de la nuit et ce matin le ciel reste couvert. Nous avons rendez-vous à 8 heures avec Jai, notre cocher, pour nous rendre au marché. Il nous faut des victuailles pour les trois jours de voyage en bateau. Véro achète des mangues (3 pour 1000 Kyats), des pommes ( 2 pour 600 Kyats) et 3 boîtes de biscuits. On complète cela avec des jus de mangue et fruits de la passion. Pour le reste on se débrouillera en cours de route. On a déjà de quoi survivre.

Le marché de Bagan nous semble moins bien garni que ceux que nous avions rencontrés au nord du pays. Le "tanaka" par contre se trouve sur tous les marchés du Myanmar. Pour plus d'infos sur le "tanaka" voyez la page du 12 septembre 2006
 
 
"C'est parti mon "KIKI" ! " s'écrie Jai. Cette expression semble l'amuser beaucoup. Il nous la sert au moins une dizaine de fois sur la journée. Il lance "Madona" ( je rappelle, pour ceux qui prenne le feuilleton en marche, que Madona est le nom de la jument qui tire notre cariole) ... Je disais donc, que notre cocher lance Madona dans une course effreinée avec un autre attelage. Les chevaux se dépassent, se redépassent ...tandis que les deux conducteurs se balancent des plaisanteries à la tête. J'ai l'impression de parcourir les allées de Bagan aux côtés de "Léon Zitrone" ( journaliste sportif français, décédé en 1995 ).

Finalement la course prend fin, car les calèches empruntent des chemins différents. Il faut dire que sur la quarantaine de kilomètres carrés on dénombre quelque 2826 monuments... alors, la probabilité de se rendre au même endroit relève de l'utopie. Puisque nous en sommes à vous balancer des chiffres, il faut savoir qu'à l'origine Bagan comptait environ 4000 édifices. Tous les bâtiments en bois n'ont pas supporté le poids du temps et ont disparu. Il ne reste aujourd'hui que les constructions réalisées en dur.

Nous arrivons en vue de Dhammayangyi, sorte de pagode forteresse.
On prétend que le monarque qui ordonna la construction de cette pagode était particulièrement cruel. D'après les chroniques, le roi Narathu n'hésitait pas à condamner à mort les ouvriers qui laissaient un espace entre deux briques. Le roi Narathu ne régna que trois ans et mourut assassiné (bien fait ! Na ! Faut pas embêter le monde ! Non mais, c'est vrai quand même ... )

Une légende stipule que les couloirs du temple Dhammayangyi seraient, la nuit tombée, hantés par le fantôme du roi. ( nous n'avons pas vérifié ).

A voir la tête du Bouddha cette histoire de fantôme n'a pas l'air sérieuse ! Allez on sort d'ici...

Nous prenons un peu de recul à travers champ et Eddy fait une petite aquarelle. Il fait chaud... la lumière écrase les formes ... les criquets "criquettent". Au loin nous apercevons des touristes qui poussent une bicyclette sur les chemins boueux...

 

(à suivre)

Véro et Eddy
Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 22:20

Tandis que nous regagnons l'hôtel en calèche par de petits chemins de terre, l'orage menace.

Vers le soir, le tonnerre gronde et la pluie nous surprend alors que nous nous dirigeons vers le quartier des restaurants. Nous entrons dans la première gargotte venue: TOE TOE WIN MYANMAR BUFFET... tout un programme. On nous désigne une table et on y dépose une dizaine de petits raviers contenant des currys et des plats de légumes. La traditionnelle soupe et l'assiette de riz.

Nous commençons à peine à goûter certains plats, que d'autres arrivent sur la table. Au plus fort du repas, nous avons environ une trentaine de plats différents devant nous. Nous goûtons à tous... mais nous n'en mangeons que 3 ou 4. Il en est certains dont nous n'aimons pas du tout le goût: soit, qu'ils soient trop amers ou trop parfumés au poisson. Tout est à volonté. Dès qu'un plat est vide, il repart en cuisine pour être rempli.

Nous reconnaissons au passage: du boeuf dans un curry salé, du porc dans un curry doux, du canard grillé, des oeufs durs au curry, du poisson et des tripes, des haricots princesses, des pousses de bambou, une sorte d'aubergine, du concombre, du cresson, de la menthe. Nous pensons avoir terminé... la serveuse débarasse la table, puis, nous apporte le buffet des desserts: papaye, sucre de canne, bonbons à la banane, gingembre. C'est repus que nous rentrons à l'hôtel.

 

(à suivre)

Véro
Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 21:06
Des rampes métalliques ont été installées sur la pagode Shwesandaw pour permettre aux visiteurs d'accéder aux différentes terrasses de l'édifice. L'ascension est un peu raide, mais nous rejoignons la vingtaine de personnes qui attendent le coucher du soleil. De la terrasse supérieure, nous avons une vue exceptionnelle sur les alentours. Toutes les photos ci-dessous furent prises de cet endroit.
Au pied de l'escalier principal les marchandes se précipitent vers les touristes pour leur vendre tissus, laques et autres babioles.

Nous l'avions lu, mais nous nous laissons prendre malgré tout ... nous descendons trop tôt ! C'est sur le chemin du retour qu'apparaît le magnifique ciel rouge tant attendu au sommet de la pagode.
 

(à suivre)

Véro
Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 20:39
Nous quittons Bupaya, non sans faire une petite aquarelle.
En chemin, nous croisons une charrette à boeufs qui apparaît dans un nuage de poussière.
En route, nous nous arrêtons pour visiter un petit temple ( le Mahabodi). Notre cocher profite de cette halte pour acheter quelques tranches d'ananas.
Le temps est incertain. Les nuages se tâtent entre éclaircies et averses. Nous arrivons à l'étape suivante : Gawdawpalin
Tandis qu'Eddy se retire à l'écart pour dessiner le bâtiment (voir ci-dessus et ci-dessous), j'entre dans le temple.
La perspective des corridors m'inspire. Je m'installe et je me lance. Il règne en cet endroit une paix extraordinaire. Pas un visiteur ne vient interrompre ma quiétude. J'en profite un maximum.

Au bout d'une heure environ, j'entends un pas feutré. C'est Eddy qui vient à ma rencontre. Quelques Birmans lui emboîtent le pas. Arrivés à ma hauteur, ils s'arrêtent pour regarder mes dessins.

Nous quittons Gawdawpalin.

Je demande à notre cocher de nous conduire à THANDAWGYA. Il s'agit d'une statue de Bouddha très particulière car elle a perdu le stuc qui la recouvrait, laissant apparaître les briques.
J'adore cette statue, mais ni Eddy, ni moi n'avons le courage de prendre un croquis.
Notre visite suivante nous amène à Manuha, à proximité de SHESANDAW.
Allongé sur le flanc droit, un Bouddha somnole à l'intérieur d'un étroit couloir. Nos pieds foulent le sable chaud qui recouvre le sol.
Etant donné le manque de recul, photos et dessins y sont difficiles. Je tente néanmoins un croquis.
 
 

(à suivre)

Véro
Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 15:00
Les nouvelles sont bonnes: Véro et Eddy sont au Myanmar.
Ce matin, nous nous levons tôt et nous partons dans la direction de la jetée pour nous rendre compte de la situation concernant les bateaux. Si nous voulons poursuivre la descente de l'Irrawaddy, il nous faudra trouver une embarcation.
Mais de toute évidence nous ne sommes pas les seuls à être matinaux. Un petit groupe de "bonzesses " part collecter sa nourriture chez l' habitant.
- Qu'est-ce que tu as reçu toi ?
- Du riz et toi ?
Allez, les filles ! On ne traîne pas. On y va !
Arrivés à la jetée, nous nous informons auprès des propriétaires de bateaux. La solution "charter" s'avère trop chère (100 dollars jusqu'à Magwe pour l'entièreté du bateau). Une autre option, le "steamer" , se révèle inconfortable, mais la seule possible. Il y a une cabine à bord, mais il faudra la partager. Le voyage jusqu'à Pyay dure trois jours. Il faut passer 2 nuits à bord et cela coûtera 18 dollars par personne. C'est le prix relativement bas qui nous inspire une certaine méfiance. Mais c'est cela ou le bus... Mais quand on veut descendre le fleuve, on évite la route.
A l'arrivée sur Bagan, nous avions croisé le prestigieux "Road of Mandalay"... le rêve... Le bateau sur lequel nous allons embarquer est d'un autre genre... genre "rafiot" amélioré "radeau". Enfin vous voilà prévenu et nous aussi par la même occasion. Nous décidons de tenter l'expérience. Si c'est trop inconfortable, nous pourrons descendre lors d'une escale et poursuivre autrement. Mais nous pensons que c'est une expérience à vivre.
Avant de reprendre la visite des temples, nous prenons un petit-déjeuner à l'hôtel et nous échangeons nos impressions sur Bagan.
C'est parti mon kiki ! s'exclame sans cesse notre cocher, fier de pouvoir s'exprimer en français. Il est vrai que c'est parti ! Madona en tête.
Aujourd'hui, le programme commence le long de la rivière, à Bupaya. Il s'agit d'un chedi très ancien qui a été doré.S'il est visité par de nombreux Birmans, il est par contre un peu boudé par les visiteurs étrangers. De la terrasse, la vue est agréable.
Au pied du chedi, sur le bord du fleuve, quelques élégantes se maquillent.
 

(à suivre)

Eddy et Véro
Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article