Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

Avril 2018 : Ce blog, développé sur une plateforme gratuite, et actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais, comme il est envahi par la publicité, depuis 2012 nous alimentons un nouveau projet sur www.veroeddy.be . Sous ce même nom vous nous trouverez sur les réseaux sociaux où ce sera une grande joie de communiquer avec vous  C'est toujours un plaisir de lire vos découvertes et d'échanger sur notre intérêt partagé pour le voyage. Si vous avez une question, n'hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous envoyer un mail,

A bientôt.

Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis bientôt 40 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvrir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question, et que vous n'êtes pas sur le réseaux sociaux, notre mail :  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 06:00

Cet article a été déplacé ici

Partager cet article
Repost0
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 07:18

Cet article a été déplacé ici

Partager cet article
Repost0
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 05:54

 

Les articles sur l'Orissa ont été déplacés sur notre nouveau site :

 

http://www.veroeddy.be/asie/inde/

Partager cet article
Repost0
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 17:05
Femmes Adivasi au marché de Koraput.

 

Cet article et les photos ont été dplacées sur notre nouveau site :

 

http://www.veroeddy.be/asie/inde/galerie-de-photos-orissa-inde/

Partager cet article
Repost0
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 17:38


Dans l'un de ses commentaires, Yvon nous évoquait l'Orissa :

"ça me rappelle les 15 j passés en Orissa, une région très peu touristique de l'Inde occidentale à proximité du Bengale et du Bangladesh.
Merveilleux accueil, invité partout à manger ou à prendre un thé, bref l'Inde profonde"
http://www.marcopolo45.com/

Cela nous a donné l'envie de retrouver certains "clichés" ...

Les femmes commentent leurs achats après le marché.
Au marché... J'hésite.
Au marché, une belle marchande Adivasi tout de jaune vêtue, fait ses comptes.
Bracelets en verre aux poignets, anneaux d'or aux oreilles et au nez.
Eddy
Partager cet article
Repost0
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 19:55
Je me propose de vous présenter la seconde version de l'article d'Anne-Marie. Aujourd'hui, la version Noir/Blanc... A vous de nous dire, la version que vous préférez.

 

Eddy

Situé à quelques kilomètres de Sardar Samand Palace, se trouve le village du même nom. Le village est né il y a une soixantaine d'années lors de la construction du relais de chasse du Maharajah Umaid Singh. Les ouvriers qui étaient venus vivre là avec leurs familles se sont fixés définitivement dans la région.
C'est donc là que je vous entraîne aujourd'hui, 1er jour de l'année 2006, pour vous présenter un autre aspect de l'Inde : celui des petits villages de la campagne.C'est là qu'il vous faut aller pour découvrir l'Inde profonde, authentique et chaleureuse : l'Inde rurale.

 
 

Dès l'entrée au village, une nuée d'enfants semble surgir de nulle part. C'est vrai que l'on ne voit pas passer beaucoup de voitures par ici et mon arrivée fait sensation.
J'apprendrai plus tard que jamais une memsahib blanche n'était venue jusqu'ici auparavant et que ma visite causa une énorme surprise.
Aux cris de " Gauri, Gauri ", des dizaines de gamins et de gamines se pressent autour de moi. " Gauri " signifie " celle qui a la peau claire " et donc - l'étrangère occidentale - mais c'est aussi un des noms de Parvati, l'épouse de Shiva qui était admirée pour la blancheur de son teint.

 

veille, mon chauffeur Bhanwar et moi, nous étions arrêtés en ville pour faire provision de bonbons en prévision de cette visite. Je l'avais laissé choisir les toffees préférés par les enfants indiens.
Un peu à l'écart, de jeunes femmes timides nous observent à l'abri de leurs voiles qu'elles ont pudiquement ramenés sur leurs visages.
Je teste mes maigres connaissances d'hindi avec l'aide bienvenue de Bhanwar mais le contact passe surtout par les sourires, les gestes, les regards de ces dizaines de grands yeux magnifiques.

 
Que de spontanéité et de fraîcheur témoignées par tous ces petits princes aux pieds nus. Je suis à des années lumières de mon univers occidental si blasé, si égoïste et si pourri !

Je filme ... Et soudain me vient l'idée d'essayer de leur faire voir les
images que ma caméra a enregistrées ...
Alors, c'est du délire. Des dizaines de personnes se pressent pour voir sur mon écran lcd. Les rires et les exclamations fusent, quand on se reconnaît ou que l'on reconnaît un voisin.
Tout à coup, les voiles glissent, les visages des jeunes femmes se
découvrent et leur timidité passe aux oubliettes...
Chacune veut être filmée, veut qu'on filme son bambin, et puis veut se voir sur le mini-écran.
Je me suis mise à l'ombre pour que l'image leur paraisse plus nette.
Je tiens ma caméra à bout de bras au-dessus de ma tête et autour de moi se presse tout un petit monde ravi.

Moments inoubliables de bonheur authentique partagé.
C'est promis, je reviendrai à Sardar Samand demain pour visiter l'école primaire et l'école secondaire mais cela fera l'objet d'un autre reportage. Derrière ma voiture qui me ramène à Sardar Samand Palace, des enfants galopent dans la poussière...
Leurs rayonnants sourires constituent un des plus beaux cadeaux que j'ai ramené du Rajasthan.

 

Anne-Marie


Anne-Marie a déjà édité sur notre blog les articles suivants:
 
 

Si vous désirez publier un reportage dans cette rubrique, envoyez-nous votre texte et vos images à l'état brut...nous nous chargeons de la mise en page.

Eddy et Véro

Partager cet article
Repost0
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 22:26
Je me propose de vous présenter l'article d'Anne-Marie sous deux versions différentes... Aujourd'hui, une version tout en couleurs... et demain une version Noir/Blanc... A vous de nous dire, la version que vous préférez.
Eddy
Situé à quelques kilomètres de Sardar Samand Palace, se trouve le village du même nom. Le village est né il y a une soixantaine d'années lors de la construction du relais de chasse du Maharajah Umaid Singh.
Les ouvriers qui étaient venus vivre là avec leurs familles se sont fixés
définitivement dans la région.
C'est donc là que je vous entraîne aujourd'hui, 1er jour de l'année 2006, pour vous présenter un autre aspect de l'Inde : celui des petits villages de la campagne.C'est là qu'il vous faut aller pour découvrir l'Inde profonde, authentique et chaleureuse : l'Inde rurale.
Dès l'entrée au village, une nuée d'enfants semble surgir de nulle part.
C'est vrai que l'on ne voit pas passer beaucoup de voitures par ici et mon arrivée fait sensation.
J'apprendrai plus tard que jamais une memsahib blanche n'était venue jusqu'ici auparavant et que ma visite causa une énorme surprise.
Aux cris de " Gauri, Gauri ", des dizaines de gamins et de gamines se pressent autour de moi.
" Gauri " signifie " celle qui a la peau claire " et donc - l'étrangère
occidentale - mais c'est aussi un des noms de Parvati, l'épouse de Shiva qui était admirée pour la blancheur de son teint.

La veille, mon chauffeur Bhanwar et moi, nous étions arrêtés en ville pour faire provision de bonbons en prévision de cette visite. Je l'avais laissé choisir les toffees préférés par les enfants indiens.
La vue des sacs de friandises allument des étincelles de convoitise dans les yeux de tous . Des tas de petites mains se tendent pour en saisir une et il y a jusqu'aux vieillards assis sur le pas des portes qui semblent ravis d'en recevoir.
Un peu à l'écart, de jeunes femmes timides nous observent à l'abri de leurs voiles qu'elles ont pudiquement ramenés sur leurs visages.
Je teste mes maigres connaissances d'hindi avec l'aide bienvenue de Bhanwar mais le contact passe surtout par les sourires, les gestes, les regards de ces dizaines de grands yeux magnifiques.
 
Que de spontanéité et de fraîcheur témoignées par tous ces petits princes aux pieds nus. Je suis à des années lumières de mon univers occidental si blasé, si égoïste et si pourri !

Je filme ... Et soudain me vient l'idée d'essayer de leur faire voir les
images que ma caméra a enregistrées ...
Alors, c'est du délire. Des dizaines de personnes se pressent pour voir sur mon écran lcd. Les rires et les exclamations fusent, quand on se reconnaît ou que l'on reconnaît un voisin.
Tout à coup, les voiles glissent, les visages des jeunes femmes se
découvrent et leur timidité passe aux oubliettes...
Chacune veut être filmée, veut qu'on filme son bambin, et puis veut se voir sur le mini-écran.
Je me suis mise à l'ombre pour que l'image leur paraisse plus nette.
Je tiens ma caméra à bout de bras au-dessus de ma tête et autour de moi se presse tout un petit monde ravi.

Moments inoubliables de bonheur authentique partagé.
C'est promis, je reviendrai à Sardar Samand demain pour visiter l'école
primaire et l'école secondaire mais cela fera l'objet d'un autre reportage.
Derrière ma voiture qui me ramène à Sardar Samand Palace, des enfants galopent dans la poussière...
Leurs rayonnants sourires constituent un des plus beaux cadeaux que j'ai ramené du Rajasthan.

Anne-Marie
Anne-Marie a déjà édité sur notre blog les articles suivants:
 
 

Si vous désirez publier un reportage dans cette rubrique, envoyez-nous votre texte et vos images à l'état brut...nous nous chargeons de la mise en page.

Eddy et Véro
Partager cet article
Repost0
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 17:39

Cambodge

 
Lorsque le présent rencontre le passé
 
Eddy
Partager cet article
Repost0
17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 17:14
 
Visages faits de pierres assemblées. Regards figés, pétrifiés par les siècles. Ruissellements de sculptures. L'histoire vit sous nos yeux. Les pierres témoignent de la puissance du peuple khmer. Les temples et les palais sont là pour révéler la force de ceux qui les ont édifiés. Nous sommes seuls sur ce site fabuleux ... Il faut dire qu'en 1992, la région n'est pas encore tout à fait sécurisée. Les Kmers Rouges font encore parler d'eux. Mais je vous raconterai cela plus en détail, une autre fois... Car Angkor et le Cambodge valent certainement que l'on s'y arrête plus longtemps que l'espace d'un clin d'oeil.
Eddy
 
Partager cet article
Repost0
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 18:04

J'ai l'impression que nous avons tous un coup de "blues"... Le temps peut-être? Et puis, la fin des congés pour certains... Un temps à manger une choucroute (une bonne idée de Claudine... car la météo le permet encore) ... Malgré les joyeux lapins de Rose et les oeufs en chocolat ... Pâques cette année a un petit côté maussade (comme dirait les services secrets israëliens). Le fond de l'oeil est gris. Allez, courage! Que diable ! Ce sont bientôt les grandes vacances. On retrouvera bientôt d'autres cieux plombés par la mousson...

Demain : Stop ou Angkor ?
Eddy
Partager cet article
Repost0