Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Infos du jour

Décembre 2016 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 11:30
Budapest
Nous nous promenons dans le quartier du château. Un labyrinthe de rues aux maisons ocre jaune. Nous empruntons Fortuna Utca. En dehors du site touristique concentré autour du palais, nous constatons que le reste du quartier est peu animé.
Ci-dessous, un autre point de vue de l'église St Matthias.
 
Ruelle et la tour Marie Madeleine (à droite)
La maison des vins et la statue de la sainte trinité.
 
(ci-dessus) Le bâtiment qui conserve les archives nationale de Hongrie.
 
La visite s'achève. Pour la descente, nous emprunterons le funiculaire.
 
Eddy et Véro
 
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 12:13
Les sept merveilles du monde cela se mérite... Je sais cela fait longtemps que je ne vous ai pas donné signe de vie... et que justement, la vie sans nous doit vous paraître grise et monotomne. Enfin, nous revoilà! La vie reprend le dessus. Nous étions restés planté à Budapest... ville exquise. Mais quittons cet état extatique et bougeons un peu.
 
Une multitude de ponts enjambent le beau Danube bleu qui aujourd'hui, nous apparaît plutôt gris.

Nous empruntons le Pont des Chaînes (Széchenyi Landchid) qui aboutit au pied du château royal.
 
Pour les moins sportifs, un funiculaire permet d'atteindre le sommet.
 
 
Bâti sur une colline qui domine la ville, le château de Buda , classé patrimoine mondial par l’Unesco, est un véritable complexe architectural entouré de petites rues où le temps s'est semble-t-il arrêté. Une statue équestre du roi Stephen I fait face à l'église Saint Matthias.
 
 
Visite du château de Buda
 
Pour la visite du château, cliquez sur les vignettes pour obtenir un agrandissement des photos.
 

La cour intérieure, dites cour des lions est considérée comme l'une des plus belles de toute la Hongrie.
Au sommet d'un pillier qui fait partie de la porte principale se trouve l'aigle mythique de l'Ancienne Hongrie: Turul.

 
Véro et Eddy
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 17:41

Visualisez notre itinéraire de voyage en cliquant ici.

 
L'entrée aux bains est chère: nous payons 7800 forint pour nous deux, mais cela en vaut la peine car les lieux ont gardé toute leur splendeur.
Pour le même prix, nous pouvons exercer notre habileté à comprendre le magyar et entamer un jeu de piste dans le dédale que constituent les différentes parties du bâtiment. En effet, peu de choses sont renseignées en anglais. La plantureuse caissière des bains nous remet les tickets ainsi que deux bracelets.
 
Dans le magnifique hall, on pourrait déjà se perdre. Une multitude de couloirs mènent vers les différents soins ainsi que vers un salon de coiffure et de pédicure.
Agrandissement disponible: cliquez ici.
 
Un affreux tourniquet métallique qui ne cadre absolument pas avec le reste du bâtiment nous laisse à penser qu'il s'agirait peut-être là de l'entrée des vestiaires.
Rien ne l'indique, mais il faut présenter son bracelet à puce à la machine pour passer. Heureusement certains curistes, habitués de l'endroit, nous pécèdent. Nous suivons leur exemple. Nous empruntons un couloir où se trouvent des caméras qui filment sous l'eau, la piscine intérieure. Les cabines sont disposées en éventail. Mais nous avons beau présenter nos bracelets, les portes restent closes. La préposée vient à notre aide. Elle nous indique un scanner situé à l'entrée des vestiaires. En présentant le bracelet devant le lecteur optique, l'appareil affiche un numéro de cabine disponible. Elémentaire, mon cher Watson! Encore fallait-il le savoir. Les problèmes de sécurité ne semblent pas concerner les employés. Tous prétendent qu'il n'y a pas de risque. Il est vrai qu'un grillage couvre le dessus de la cabine. Nous voilà fin prêts pour découvir l'endroit.
 
Nous allons en premier lieu aux bassins en plein air. Pédiluves, fontaines, douches et statues entourent la piscine principale. Un ensemble de terrasses accueillent des silhouettes lassives qui s'étirent sur les chaises longues. Une grande quantité de baigneurs s'agglutinent dans le bassin d'eau à 36 degrés. Un délice!
 
 
 
Pour atteindre les bassins intérieurs, nous reprenons la direction du solarium. Plafonds et revêtements de sol sont de pures merveilles. La piscine intérieure est entourée de colonnes qui lui donnent un petit côté therme romain. Elle est surplombée par une galerie décorée de plantes exotiques. Des escaliers mènent à de petits salons où des sèche-cheveux sont à disposition. C'est un ravissement d'être entouré d'autant de beauté.
 
Agrandissement disponible: cliquez ici.
 
 
Nous terminons la journée en dégustant un thé en compagnie d'Italiens, d'Anglais et de quelques Japonais qui ont eu la même idée.
 
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 18:59
cologne08
 
Tout le long du pont qui enjambe le Rhin, les couples cadenassent leurs sentiments le temps des amours ou peut-être pour la vie. Chacun son style: romantique ou maso, hétéro ou homo.
 
 
 
 
 
Nous quittons Cologne. Prochaine étape : Vienne. Il y a peu de monde dans le wagon. Pour plus de confort, le "chef de train" nous attribue 2 compartiments juxtaposés. Cela nous fera environ 6 mètres carrés. Nous recevons une collation composée d'un campari soda, d'une eau gazeuse, d'un kiwi et d'un biscuit.
 
 
 

Ne sachant pas exactement ce que sera le service à bord, nous avons fait provision de sushis. Un festin ! Tandis que nous choisissons chacun 6 pièces gratuites dans la liste du petit-déjeuner du lendemain, les paysages défilent... de nombreux châteaux surplombent la vallée du Rhin.

 
Nous voyageons de nuit. Nous avons mis le réveil sur 6H. Au matin, le chef de train est ravi de nous trouver debout pour nous servir le petit-déjeuner.

Nous arrivons à Vienne (9h04) où nous avons 46 minutes pour notre correspondance qui doit nous mener à Budapest. Mais voici déjà, le train qui entre en gare. Nous profitons du trajet pour regarder les photos que nous avons prises à Cologne.
 
 
Le trajet Vienne-Budapest est assez court: environ 3 heures. Nous débarquons en gare de Budapest vers 12h50. Nous resterons qu'une trentaine d'heures dans la capitale hongroise. Pour gagner du temps, nous avons réservé une chambre à l'Hilton.
 
 
 
Premiers contacts avec la devise hongroise "le forint" (HUF) et le métro. Véro nous a acheté deux pass de 24 heures sur les tranports en commun.
 
 
 
Arrivés à l'hôtel, nous nous délaissons des bagages et filons visiter la ville. car Le temps est magnifique. C'est une journée idéale pour visiter les bains Gellert.
 
 
Nous empruntons le pont Szabadsag pour traverser le Danube. De l'autre côté, nous apercevons l'entrée des thermes. Les bains Gellert sont un bijou d’architecture Art nouveau. Perché dans les hauteurs de Buda
 
 
Agrandissement disponible: Cliquez ici
 
Agrandissement disponible: Cliquez ici
 
 
 

Agrandissement disponible: Cliquez ici

 

Visualisez notre itinéraire de voyage en cliquant ici.

Eddy et Véro
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article