Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Infos du jour

Décembre 2016 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 21:20
 
Chaque jour, en fin d’après-midi, les pirogues de pêche s’en reviennent chargées de poissons.
Les coques effilées multicolores se laissent porter par les vagues jusque sur la plage. Là, une foule empressée s’affère tout autour des embarcations. Les lots de poissons sont débarqués et vendus sur place.
 
 
 
 
Mulets et thons sont exposés sur le sable tandis qu’une ribambelle d’enfants sautillent, s’ébattent dans l’océan et courent en tous sens.
 
 
Les pirogues vidées de leurs précieuses cargaisons sont roulées sur la plage à l’aide de rondins et alignées face à la mer, prêtes à repartir le lendemain.
 
 
 
Déjà le jour s’épuise. La plage se transforme en terrain récréatif. Des matchs de foot s’improvisent. Quelques jeunes gens s’adonnent aux exercices de gymnastique. Mais toutes ces activités s’interrompent au passage d’une charrette à pneus tirée par un cheval… ce sont les taxis de plage.
 
 
Une autre version de cet article se trouve ici
 
Eddy et Véro
Repost 0
Published by veroeddy - dans Sénégal
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 20:17
Yoff
 
Le bar restaurant surplombe la plage et je dois dire que pour une première image diurne du Sénégal nous sommes gâtés. Le sable est envahi de pirogues de pêche colorées et sous les fenêtres une foule s’active autour d’un petit marché aux poissons. A faible distance, une île complète le décor.
 
 
Vue à partir du bar restaurant du Poulagou
 
bateaux
 
Nous observons aussi les rudes conditions de travail d’ouvriers qui s’attaquent à mains nues à la démolition d’un bâtiment en dur. Toute cette activité amène malheureusement une quantité de mouches.
 
Véro chassant une mouche...
 
Après le petit-déjeuner, lorsque nous repassons par la salle des machines pour sortir de l’auberge, un étrange comité d’accueil nous attend : 3 pélicans sont nos plus proches voisins et ne quittent pas des yeux le frigo à poissons placé là.
 
 

 

Véro et Eddy
Repost 0
Published by veroeddy - dans Sénégal
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 19:33

Arrivée à Dakar en pleine nuit

Ou comment trouver une auberge bien située et suffisamment sérieuse que pour envoyer un chauffeur à l’aéroport à 2 heures du matin ?
 

Cet article a été retravaillé et se trouve désormais sur notre nouveau site encore en contruction à l'adresse

 

http://www.veroeddy.be/afrique/senegal/arrivee-a-dakar-en-pleine-nuit/

 
Véro
Repost 0
Published by veroeddy - dans Sénégal
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 11:30
Budapest
Nous nous promenons dans le quartier du château. Un labyrinthe de rues aux maisons ocre jaune. Nous empruntons Fortuna Utca. En dehors du site touristique concentré autour du palais, nous constatons que le reste du quartier est peu animé.
Ci-dessous, un autre point de vue de l'église St Matthias.
 
Ruelle et la tour Marie Madeleine (à droite)
La maison des vins et la statue de la sainte trinité.
 
(ci-dessus) Le bâtiment qui conserve les archives nationale de Hongrie.
 
La visite s'achève. Pour la descente, nous emprunterons le funiculaire.
 
Eddy et Véro
 
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 12:13
Les sept merveilles du monde cela se mérite... Je sais cela fait longtemps que je ne vous ai pas donné signe de vie... et que justement, la vie sans nous doit vous paraître grise et monotomne. Enfin, nous revoilà! La vie reprend le dessus. Nous étions restés planté à Budapest... ville exquise. Mais quittons cet état extatique et bougeons un peu.
 
Une multitude de ponts enjambent le beau Danube bleu qui aujourd'hui, nous apparaît plutôt gris.

Nous empruntons le Pont des Chaînes (Széchenyi Landchid) qui aboutit au pied du château royal.
 
Pour les moins sportifs, un funiculaire permet d'atteindre le sommet.
 
 
Bâti sur une colline qui domine la ville, le château de Buda , classé patrimoine mondial par l’Unesco, est un véritable complexe architectural entouré de petites rues où le temps s'est semble-t-il arrêté. Une statue équestre du roi Stephen I fait face à l'église Saint Matthias.
 
 
Visite du château de Buda
 
Pour la visite du château, cliquez sur les vignettes pour obtenir un agrandissement des photos.
 

La cour intérieure, dites cour des lions est considérée comme l'une des plus belles de toute la Hongrie.
Au sommet d'un pillier qui fait partie de la porte principale se trouve l'aigle mythique de l'Ancienne Hongrie: Turul.

 
Véro et Eddy
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 17:41

Visualisez notre itinéraire de voyage en cliquant ici.

 
L'entrée aux bains est chère: nous payons 7800 forint pour nous deux, mais cela en vaut la peine car les lieux ont gardé toute leur splendeur.
Pour le même prix, nous pouvons exercer notre habileté à comprendre le magyar et entamer un jeu de piste dans le dédale que constituent les différentes parties du bâtiment. En effet, peu de choses sont renseignées en anglais. La plantureuse caissière des bains nous remet les tickets ainsi que deux bracelets.
 
Dans le magnifique hall, on pourrait déjà se perdre. Une multitude de couloirs mènent vers les différents soins ainsi que vers un salon de coiffure et de pédicure.
Agrandissement disponible: cliquez ici.
 
Un affreux tourniquet métallique qui ne cadre absolument pas avec le reste du bâtiment nous laisse à penser qu'il s'agirait peut-être là de l'entrée des vestiaires.
Rien ne l'indique, mais il faut présenter son bracelet à puce à la machine pour passer. Heureusement certains curistes, habitués de l'endroit, nous pécèdent. Nous suivons leur exemple. Nous empruntons un couloir où se trouvent des caméras qui filment sous l'eau, la piscine intérieure. Les cabines sont disposées en éventail. Mais nous avons beau présenter nos bracelets, les portes restent closes. La préposée vient à notre aide. Elle nous indique un scanner situé à l'entrée des vestiaires. En présentant le bracelet devant le lecteur optique, l'appareil affiche un numéro de cabine disponible. Elémentaire, mon cher Watson! Encore fallait-il le savoir. Les problèmes de sécurité ne semblent pas concerner les employés. Tous prétendent qu'il n'y a pas de risque. Il est vrai qu'un grillage couvre le dessus de la cabine. Nous voilà fin prêts pour découvir l'endroit.
 
Nous allons en premier lieu aux bassins en plein air. Pédiluves, fontaines, douches et statues entourent la piscine principale. Un ensemble de terrasses accueillent des silhouettes lassives qui s'étirent sur les chaises longues. Une grande quantité de baigneurs s'agglutinent dans le bassin d'eau à 36 degrés. Un délice!
 
 
 
Pour atteindre les bassins intérieurs, nous reprenons la direction du solarium. Plafonds et revêtements de sol sont de pures merveilles. La piscine intérieure est entourée de colonnes qui lui donnent un petit côté therme romain. Elle est surplombée par une galerie décorée de plantes exotiques. Des escaliers mènent à de petits salons où des sèche-cheveux sont à disposition. C'est un ravissement d'être entouré d'autant de beauté.
 
Agrandissement disponible: cliquez ici.
 
 
Nous terminons la journée en dégustant un thé en compagnie d'Italiens, d'Anglais et de quelques Japonais qui ont eu la même idée.
 
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 18:59
cologne08
 
Tout le long du pont qui enjambe le Rhin, les couples cadenassent leurs sentiments le temps des amours ou peut-être pour la vie. Chacun son style: romantique ou maso, hétéro ou homo.
 
 
 
 
 
Nous quittons Cologne. Prochaine étape : Vienne. Il y a peu de monde dans le wagon. Pour plus de confort, le "chef de train" nous attribue 2 compartiments juxtaposés. Cela nous fera environ 6 mètres carrés. Nous recevons une collation composée d'un campari soda, d'une eau gazeuse, d'un kiwi et d'un biscuit.
 
 
 

Ne sachant pas exactement ce que sera le service à bord, nous avons fait provision de sushis. Un festin ! Tandis que nous choisissons chacun 6 pièces gratuites dans la liste du petit-déjeuner du lendemain, les paysages défilent... de nombreux châteaux surplombent la vallée du Rhin.

 
Nous voyageons de nuit. Nous avons mis le réveil sur 6H. Au matin, le chef de train est ravi de nous trouver debout pour nous servir le petit-déjeuner.

Nous arrivons à Vienne (9h04) où nous avons 46 minutes pour notre correspondance qui doit nous mener à Budapest. Mais voici déjà, le train qui entre en gare. Nous profitons du trajet pour regarder les photos que nous avons prises à Cologne.
 
 
Le trajet Vienne-Budapest est assez court: environ 3 heures. Nous débarquons en gare de Budapest vers 12h50. Nous resterons qu'une trentaine d'heures dans la capitale hongroise. Pour gagner du temps, nous avons réservé une chambre à l'Hilton.
 
 
 
Premiers contacts avec la devise hongroise "le forint" (HUF) et le métro. Véro nous a acheté deux pass de 24 heures sur les tranports en commun.
 
 
 
Arrivés à l'hôtel, nous nous délaissons des bagages et filons visiter la ville. car Le temps est magnifique. C'est une journée idéale pour visiter les bains Gellert.
 
 
Nous empruntons le pont Szabadsag pour traverser le Danube. De l'autre côté, nous apercevons l'entrée des thermes. Les bains Gellert sont un bijou d’architecture Art nouveau. Perché dans les hauteurs de Buda
 
 
Agrandissement disponible: Cliquez ici
 
Agrandissement disponible: Cliquez ici
 
 
 

Agrandissement disponible: Cliquez ici

 

Visualisez notre itinéraire de voyage en cliquant ici.

Eddy et Véro
Repost 0
Published by veroeddy - dans Budapest
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 18:46



















 










Visualisez notre itinéraire de voyage en cliquant ici.












Le départ














Le départ est toujours un moment très particulier du voyage... Il est porteur de bien de projets, mais aussi de
doutes et d'excitations.
On se sent fébrile car on coupe le cordon ombilical qui nous garde douillettement ancré dans notre culture. C'est
aussi le moment où nous quittons notre état de sédentaire pour devenir, pour quelques temps seulement, des nomades... des gens du voyage. Par expérience, nous savons que ce que nous
allons vivre au cours des prochaines semaines sera différent de ce que nous avons imaginé. L'esprit ne peut s'empêcher de produire ses propres images qu'il nous projette dans une salle
obscure du cerveau. Mais la réalité nous réservera, sans doute, beaucoup de surprises.












Cette année, le départ est empreint d'incertitudes et d'interrogations. Pour la première fois nous partons sans
billets d'avion dans les poches. Aucun billet de retour réservé, car nous ignorons si nous arriverons à boucler le périple que nous avons tracé sur la carte du bassin méditerranéen. Il
nous faut impérativement être de retour à Bruxelles dans un peu moins de 8 semaines.
Nous avons décidé de changer de rythme et de voyager à l'ancienne... un peu comme au temps d'Agatha Christie. Les
premières étapes sont bien programmées. Nous avons acheté un InterRail Global Pass (pour plus
d'infos cliquez ici) . Il nous permet de circuler sur les trains européens durant 5 jours sur une période de validité de 10 jours.
Notre idée de base consiste à utiliser le train pour rejoindre Istanbul ... et peut-être même Izmir, puisque
l'InterRail Global Pass est valide en Turquie.


Pour comprendre un peu mieux notre itinéraire en train, cliquez ici.


Eddy










 



























C'est parti !









 


















Les bagages : (extrait du journal de bord de Véro)


Nous avons beaucoup "chipoté" avec les bagages. On n'emballe pas ses affaires de la même manière pour passer4
jours dans les trains que pour 12 heures d'avion. J'avais prévu une robe sans penser à la pochette de sécurité qui contient nos devises. Eddy me laisse entendre qu'elle pourrait se
détacher et tomber sans que je m'en aperçoive. Du coup, je la glisse dans mon slip, ce qui me donne des fesses en coins!


Véro









 

















 








Première étape : Cologne








 













Nous apercevons la superbe cathédrale à travers les vitres de la gare. Il nous faut d'abord, nous débarrasser des
bagages, car nous avons quelques heures devant nous avant notre connexion pour Vienne. La consigne automatique ressemble à un garage asiatique.


On y introduit 2,50 €, une porte s'ouvre laissant apparaître un espace pour y glisser son sac. Après quoi, on
appuie sur le bouton OK et on reçoit une carte magnétique qu'il faudra insérer dans la machine pour récupérer son bien.










 


























 








 












Agrandissement disponible en cliquant sur l'image













































 









Ici, la foi des hommes se traduit en voûtes et en vitraux. Ces derniers sont ce qu'il y a de plus surprenant pour
le visiteur, car ils sont de factures diverses. Certains, plus modernes, présentent des motifs non figuratifs, d'autres ressemblent à des portraits de Bernard Buffet. Beaucoup de vitraux
de la cathédrale avaient été endommagés par des bombardements au cours de la seconde guerre mondiale. (voir document)









 

















 


























 








Véro et Eddy








Repost 0
Published by veroeddy - dans Allemagne
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 14:44
 

Notre blog est resté bien silencieux ces derniers mois... Après cette période de farniente, nous sommes bien décidés à reprendre la plume et l'appareil photo numérique pour partager avec vous nos dernières aventures.

Nous vous proposons de nous suivre sur les traces des 7 merveilles du monde antique.
Des 6 merveilles, devrai-je dire, car nous n'irons pas flâner du côté des jardins suspendus de Babylone, car l'Irak ne nous a pas semblé très sécurisé pour l'instant.

Un périple qui nous conduira de Bruxelles à Istanbul, d'Éphèse à Olympie, de Rhodes à Bodrum, de Damas à Alexandrie, du Caire à Louqsor, sans prendre d'avion. Nous n'utiliserons la voie des airs que pour notre retour de Louqsor vers Londres.

Découvrez dès aujourd'hui les grandes étapes de notre voyage en cliquant ici.

Véro et Eddy
 
Repost 0
Published by veroeddy - dans Belgique-Belgium
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 14:56
 
Dimanche 12 septembre 2010
 

A l'occasion de la fête de la BD, la Ville de Bruxelles a organisé pour la seconde fois,sa Balloon Day Parade.

C'est ainsi que l'on a pu voir des ballons gonflés à l'helium de 20 mètres de haut se promener sur les boulevards intérieurs de la capitale.

De gigantesques personnages sortis tout droit des albums de BD ont flotté dans les airs en compagnie de Manneken-Pis.

 
Par moment, le dinosaure semblait un peu se dégonfler !
 
Les ballons mettaient un peu de couleurs dans le ciel lourdement chargé.
 
 
Du côté du service d'ordre, il paraît que tout a fonctionné comme sur des roulettes...
 
 
Eddy
 
Repost 0
Published by veroeddy - dans Belgique-Belgium
commenter cet article