Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos du jour

Juillet 2017 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

16 août 2005 2 16 /08 /août /2005 00:00

cuisine birmane

Si on se faisait une petite "bouffe"? Je vous emmène faire un tour du côté des cuisines. Le Myanmar est une véritable mosaïque ethnographique. Il faudrait donc parler de "cuisines birmanes". Bien qu'il faille encore pondérer cette affirmation en ajoutant que l'on ne sert pas les mêmes plats dans les restaurants et dans la rue. La cuisine des rues est toujours très intéressante, car proche du peuple, des traditions et de mon budget. Mais les rues de Yangon n'ont pas la réputation d'être aussi aseptisées que celles de Disneyland. Que du contraire. Dans ces conditions, il est important de bien choisir "sa table", "sa cuisinière" et "son plat". Si certains mets peuvent être relevés, ils n'atteignent jamais "la puissance de feu" de la cuisine thaïlandaise. Les piments ne sont que très rarement incorporés à la préparation. La sauce piquante, quand il y en a une, est laissée à la discrétion de chacun et placée au centre de la table. Dans la région de l'Arakan, nous avons pu ainsi rehausser notre plat de riz par une mixture à base de purée de piments, jus de citron vert et pâte de poisson (délicieux, malgré le goût assez prononcé du poisson). On retrouve d'ailleurs cette même pâte de poisson dans certains bouillons de légumes. Quant à la soupe de légumes (poireaux, oignons, pommes de terre, carottes,...) elle, est parfumée au gingembre.
Mais revenons à la cuisine des rues. L'Inde et le Bangladesh ont fortement influencé les habitudes birmanes (et pas seulement les habitudes alimentaires). Samosas, curries, beignets de légumes se retrouvent partout.
les plats birmans
Mais le Myanmar possède aussi une cuisine qui lui est propre.
Purée froide de fèves à laquelle sont ajoutées des épices et des pâtes (froides).
gastronomie birmane
Les pâtes cuites (bien sûr) se découpent aux ciseaux. Elles se dégustent froides et citronnées. Je n'en connais pas la raison, mais le cuisinier birman est un inconditionnel de la paire de ciseaux. Je me souviens encore de ce petit déjeuner mémorable où pour préparer des scrabbles eggs, le cuisinier avait découpé une omelette avec ses ciseaux.
manger en Birmanie
Barbecue de brochettes d'abats. Pour des raisons irrationnelles, nous n'y avons pas goûté. Mais c'est certainement très bon.
cuisine du Myanmar

Pour terminer, nous avons goûté pour vous quelques saveurs myanmaresques :


Gombos + aïl + pommes de terre + curry (coriandre en poudre, cumin, tumeric).

Crevettes + petits oignons + poivre + jus de citron vert + aïl + coriandre fraîche.

Eddy
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Myanmar ou Birmanie
commenter cet article

commentaires

christophe 20/08/2005 08:54

Nous on fait chicons au gratin aujourd'hui. (pas de photo hélas ) Je suis sur que les myanmariens trouverais ça étonnant.
Miam, miam. A propos Chris as-tu été jeter un oeil au blog de cuisine de ma copine Michèle (le lien est sur la page)? Toi qui aime cuisiner, elle a des recettes vraiment superbes. Bisous. V.

Michele 16/08/2005 07:18

Du gingembre dans le potage : l'idée est plaisante, il faudra que j'essaie ! Les photos et la mise en page sont superbes !
Merci pour tes commentaires. C'est toujours tres motivant de te lire. L'experience du blog en vacances est tres chouette, car cela m'oblige a produire dans des delais tres courts...cela devient de la mise en page intuitive, car on n'a pas le temps de trop analyser ce que l'on fait. Alors on est content, quand cela tombe +/- bien.
Je regarde regulierement ton blog qui s'enrichit de recettes. Quel boulot ! Non seulement tout preparer, tout photographier et ensuite tout expliquer...et aussi tout manger. Une veritable "Spielberg" de la recette. Blague a part, je serai tres content d'experimenter tout cela a Bruxelles.
Bisous
Eddy