Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos du jour

Juillet 2017 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 08:09
nemrut dag
 

Tôt matin, nous quittons la gare et montons à bord d'un "otokar" pour le "sekir merkez" (centre ville).

Tandis que je me mets en quête de l'office du tourisme, Véro s'installe à l'arrêt d'autobus avec les bagages. Voici ce qu'elle écrit dans son carnet de notes:

"Eddy part à la recherche du bureau du tourisme. Pendant ce temps, j'observe les passants. Les hommes sont en pantalon et chemise. Les femmes sont vêtues à l'européenne (jeans, tee-shirt) ou en long manteau avec un foulard sur la tête. Toutes les femmes gardent leurs distances vis à vis de la gente masculine. Dans le bus, elles resteront debout, si les seules places disponibles sont des banquettes à partager avec un homme.

 

Certains hommes portent une sorte de sarouel. La tenue se complète d'une casquette ou d'un calot de laine. Les anciens égrainent bien souvent un chapelet entre leurs doigts."

 

Un bureau du tourisme (non officiel), tenu par un nommé Kemal nous propose de nous conduire avec un minibus jusqu'à Nemrut Dag. Kemal est plutôt gérant d'une agence de voyage.

Pour un montant de 80 euros (pour nous deux), il nous propose de nous joindre à un petit groupe de huit personnes. Le prix comprend le transport jusqu'au site de Nemrut Dag, l'hébergement dans un hôtel situé au pied de la montagne, la visite du site, le repas du soir, une seconde visite du site au lever du soleil, le petit déjeuner et le retour vers Malatya. Après 30 heures de train et une nuit sur un banc, nous optons pour la solution qui se présente. Le départ est prévu à midi, ce qui nous laisse quelques heures pour découvrir les rues de Malatya.

 
 
Au marché, les fruits sont de première fraîcheur (cerises, abricots, tomates, pastèques, ...)
Eddy

Partager cet article

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Turquie
commenter cet article

commentaires

raphael 12/08/2007 20:50

Marrant le contraste entre la vie moderne (BMW de la première photo, reflet du scooteur derrière le vendeur de cigarettes) et la population qui semble vivre pour partie dans une époque plus lointaine (cariole avec l'âne, vendeur de cigarettes, l'échoppe pleine d'ustensiles en tous genres). J'imagine que cela doit entrainer des incompréhensions et des frictions ...

Vero et Eddy 13/08/2007 15:31

J'ai observé beaucoup de respect pour les anciens même si les plus jeunes vivent différement. 
 Lorsque des femmes m'ont adressé la parole c'était aussi des femmes agées. Dans cette ville par exemple j'attendais avec les bagages tandis qu'Eddy étaint parti à la recherche d'infos. J'étais à l'arrêt des bus. Une femme agée s'adresse à moi parce qu'elle ne sait pas lire et elle me demande un renseignement concernant le bus qui arrive. Par signe et avec un sourire je lui laisse comprendre que je ne parle pas la langue. Voilà qu'elle s'interroge et qu'elle interroge les autres dames présentes. On lui signifie avec beaucoup de respect que je suis étrangère. La curiosité se lit dans ses yeux et elle demande à une jeune femme de me poser pleins de questions. Lorsqu'Eddy revient, j'ai fait pleins de copines de toutes les générations. Certaines tout de noir vêtues et portant un foulard et d'autres en jeans cheveux au vent.  Véro

sieglind la dragonne 08/08/2007 07:57

Là, pas dépaysée, ça me rappelle des souvenirs même hé, hé. Pour le chapelet, j'en ai un (ou plutôt dragon) rapporté la première fois pas mon frangin emballé par son voyage là-bas. Et on peut dire qu'à force de nous en parler, ça nous a poussés aussi à y fourrer nos petons !Bonne continuation

Vero et Eddy 10/08/2007 14:17

Je connais le nom grec de la chose mais pas le nom turc. Véro

Yvon 06/08/2007 18:09

après un week end ensoleillé en Bretagne, je reviens faire un tour chez vous et reprendre le cours des visites
j'avais gardé un excellent souvenir des cerises turques et je vois qu'elles sont toujours aussi belles

Vero et Eddy 07/08/2007 12:43

Durant tout le séjour, j'en avais un sac rempli à la main. Véro

martine 04/08/2007 18:41

Magnifique voyage . Les femmes restent debout et les hommes sont assis ..... Les fruits sont superbes, je viens justement de faire une tarte aux mirabelles avec les fruits du maraîcher pendant que vous êtes sur la route. Gros bisous à vous.

Vero et Eddy 05/08/2007 09:05

Ouah les mirabelles, devenues rares sur nos marchés belges... j'adore. Véro

Mimisan 04/08/2007 15:01

Ça fait un curieux effet, le contraste entre l'abondance de fruits très beaux et le paysage âpre de la dernière photo...Que de découvertes! Et qu'est-ce qui nous attend encore?On vous suit en pensée :D

Vero et Eddy 05/08/2007 07:37

Nous ne les avons pas pris en photo, mais c'est la région des abricotiers. Véro