Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos du jour

Juillet 2017 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 20:22
vers Iquitos
 

Quelques nouvelles en direct du Pérou.

Nous vous raconterons bien sûr en détails notre périple au Pérou, mais, plus tard. Patience !
Aujourd’hui, nous évoquerons presque en direct quelques « émotions vécues» ces trois derniers jours. Nous sommes actuellement dans le nord-est du Pérou… la porte vers l’Amazonie.
YURIMAGUAS, 10 heures du matin.
Nous quittons l’hôtel EL NARANJO après un petit déjeuner composé de scramble eggs au fromage, jus de papaye, salade de fruits, thé et café.

 
 
Une moto-taxi nous conduit jusqu’à l’embarcadère pour 2 soles (le prix en soles est à diviser par 4 pour obtenir l’équivalent en euros. Donc 2 soles valent environ 0,50 €). La rive est boueuse car il a plu durant la nuit. Le Gilmert I est amarré, encadré par d’autres bateaux. Nous avons acheté notre passage pour IQUITOS la veille. Trois gaillards empoignent nos bagages et pataugent déjà dans la gadoue en direction des planches qui donnent accès au navire. Nous leur emboîtons le pas. Nous nous faufilons  entre les sacs et les caisses, contournons l’enclos qui retient une dizaine de bovidés. Deux volées d’escaliers nous mènent au deuxième pont.
 
 

Les porteurs ont déjà déposé leur fardeau devant notre cabine, tandis qu’un membre de l’équipage s’évertue à nous expliquer, démonstration à l’appui, le verrouillage de la porte. L’énorme cadenas qui pendouille pourrait garder les joyaux de la couronne d’Angleterre. De fabrication chinoise, il est à manipuler avec fermeté, c’est-à-dire en tapant dessus de tout son soûl.
Les porteurs s’émerveillent devant le confort de la cabine. Elle comprend une douche et une toilette privée et tout est nickel.
Je leur refile à chacun une pièce de 5 soles. Ils sont ravis. Ils se proposent d’installer nos hamacs sur le pont.

 
 

10h30

Nous maîtrisons le maniement du cadenas et délaissons la cabine pour observer l’agitation qui prélude au départ. Deux colonnes de fourmis humaines déplacent, en sens opposés, des marchandises. Chargements et déchargements des bateaux prennent des allures de travaux pharaoniques. Motos, sacs, poutres, panneaux de bois, tout est porté, poussé, hissé à bras d’homme.
 
 
 
( à suivre) Véro et Eddy

Partager cet article

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Pérou
commenter cet article

commentaires

Patrick 31/08/2009 19:54

Content de vous retrouver, j'espère être plus présent.Je commence donc ma découverte du Pérou avec vous.......

Kate 29/08/2009 13:42

j'imagine le bruit qui va avec toute cette agitation sur les quais et sur le bateau - bizz

Anne-Marie 21/08/2009 20:24

Ah ! Cela me fait drôlement plaisir de vous retrouver ... Les cadenas, je connais ça !Quant au hamac, j'en ai ramené un jadis dans mes bagages pour le suspendre au jardin en été ... Mais je pense que je n'arriverais jamais à y dormir aussi confortablement que sur un matelas ! Faites-nous donc un article détaillé sur votre expérience en hamac !Cela nous intéressera énormément !Big bisous,AM

soleil51 16/08/2009 21:00

Petit coucou du soir ! ! Je pars demain au Caire et serai de retour le 21 ! ! Mille bises et gros bisous

MICHELE 1 16/08/2009 19:33

Hello vous deux ! Nous avons passé la journée avec maman Denise qui nous a dit que vous aviez pris un bateau pendant 3 jours pour rejoindre une énorme ville non déservie par la route.Cela a éveillé ma curiosité, d'où ma visite sur votre blog. Pas déçue !J'attends la suite avec impatience!Bisous!M1