Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos du jour

Juillet 2017 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 20:51
De Maun à Gaborone
 

Helena, la patronne du old bridge lodge s'est chargée, la veille, de réserver un taxi que nous partagerons avec deux Anglaises.

En fait, ce sont trois taxis qui quittent le lodge, dans la nuit noire, à 5h20 du matin. Les véhicules se suivent en file et prennent la direction de Maun centre. Le terminal des bus connaît déjà une forte agitation. Le premier bus à destination de Gaborone est plein à craquer. Tandis que Véro se hisse dans le second bus pour réserver deux sièges (121 pulas par personne), je me charge de trouver une place dans la soute pour nos deux bagages. A 5h45, le second bus chargé d'une centaine de passagers prend la route. Le véhicule compte 60 places assises.

Vers 8h, nous embarquons encore une partie des passagers du premier bus qui a eu un problème mécanique.

A chaque agglomération, des gens montent ou descendent, tandis que des vendeurs proposent des boissons et des snacks. Véro ne peut résister à grignoter un maïs.

Il faudra endurer 10 heures de route avant d'atteindre la capitale, Gaborone. Nous descendons au Brackendene lodge (prix de la chambre double, petit déjeuner compris : 315 pulas )

 
 

En ce dimanche, les rues de Gaborone semblent désertées. Nous trouvons à manger à la terrasse de l'hôtel Président (ci-dessous) et nous passons la fin de la soirée devant la télévision.

 
 

Le lendemain, nous découvrons une ville bien différente: marchand de journaux, marché improvisé de chaussures, de tapis et de tissages.

 
 
 

A midi, une série de cantines installent leurs casseroles et leurs plats dans la rue. Nous imitons les employés et prenons un lunch en plein air.

 
 

Eddy et Véro

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Botswana
commenter cet article

commentaires

voyage en botswana 08/05/2012 13:53


Les tapisseries sont vraiment très beaux

veroeddy 07/01/2013 16:42



merci



sieglind la dragonne 16/02/2009 08:02

Bon, si j'avais été dans la file, j't'aurai filé la bidoche et tu m'aurais donné tes légumes, comme dans tous nos voyages avec dragon... (sauf que lui, n'aurait jamais voulu bouloter en plein air comme ça, je sais, très difficile à l'immersion le coco hé, hé)Bonne continuation !

Vero et Eddy 16/02/2009 21:35


J'ai pas pris de bidoche, juste le jus.
Je comprens très bien que ce genre d'expérience on hésite un peu.
Véro


:0091: lili Flore :0010: 14/02/2009 19:14

Alors si c'est chez toi c'est St-Valentin tous les jours, c'est super. En cette douce journée de l'amour et de l'amitié, je passe vous déposer des bigs bises  Salut les éternels amoureux

Vero et Eddy 15/02/2009 14:26


Merci pour ce gentil petit mot.
Véro


:0010: soleil51 :0038: 14/02/2009 12:09

Pas mal les chaussures ! ! Bonne Saint Valentin ! !  BiZouX de la terre des pharaons ! !  @nne marie

Vero et Eddy 15/02/2009 14:26


Merci Anne Marie. Chez nous c'est Saint-Valentin tous les jours.
Véro


Anne-Marie 14/02/2009 09:36

Bonjour vous deux,C'est chouette de suivre vos aventures africaines depuis l'Inde.Cette lumière si particulière de l'hémisphère sud baigne vos images.Gaborone, le nom chante aux oreilles mais le décor me semble bien sec et basique ... Par contre, cela a l'air propre ... On ne peut pas en dire autant des rues ici ... Question : Y a-t-il des collectes des immondices en Afrique du Sud, Botswana, Namibie etc...Ici, les éboueurs sont les vaches, les porcs, les chiens errants, les oiseaux et ... les hommes qui collectent dans les monceaux de détritus tout ce qui peut être vendu au recyclage ...Bises, AM

Vero et Eddy 15/02/2009 14:25


En ville partout oui. Les conditions sanitaires dans ces 3 pays sont meilleures qu'en Inde.
Par contre la collecte des immondices est un travail réservé aux plus pauvres.
Il y a aussi moins de déchets? Dans ce domaine, nous n'arrivont pas au niveau US, mais ce n'est pas triste cependant. Je suis de plus en plus sensible à ce gaspillage en Europe.
Véro