Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos du jour

Juillet 2017 : Ce blog actif de 2005 à 2011 reçoit encore entre 50 et 100 visites par jour. Mais depuis 2012 vous trouverez notre nouveau projet et tapant www.veroeddy.be dans votre moteur de recherche préféré. A bientôt. Véro et Eddy

Recherche

Nous sommes ravis de vous accueillir virtuellement dans notre espace voyage. Nous avons ouvert ce blog de voyage en 2005, mais nous bourlinguons ensemble depuis plus de 30 ans. Nous espérons  vous divertir avec nos récits, mais surtout, vous donner envie de découvir le monde, vous aussi. Si vous souhaitez poser une question  C'est ici
Merci pour l'intérêt que vous portez à nos aventures. Bonne découverte.  
Véro et Eddy

Archives

7 janvier 2006 6 07 /01 /janvier /2006 00:00

La police qui bloque tous les carrefours au passage des voitures officielles, la présence d'une petite dizaine de bateaux militaires, l'obligation, pour les bars, de fermer à une "heure raisonnable", les coups de canon qui retentissent, peut-on vraiment comparer Hua Hin à Phuket ou à Pattaya ? Je ne le pense pas. Nous sommes pourtant bien dans un village qui abrite à quelques mètres de distance un Hilton, un Sofitel et un Mariott. En regardant par-dessus le mur de la piscine, je vois déambuler autant dOccidentaux que de Thailandais.

   

 

Mais cet endroit est décrit par nombre d'étrangers qui y résident comme l'endroit "le plus sûr de la Thailande", une destination familiale par excellence. Obligation stricte pour les heures de fermeture, interdiction, par exemple, de faire des feux d'artifice, une seule raison à cette relative sévérité : la présence depuis quelques années du Roi, dans son palais, à la sortie du village. Cela fait plus de 100 ans que cet endroit est le lieu de villégiature préféré de la cour. On y a créé, le plus ancien golf du pays, la gare possède un pavillon spécial qui permettait au Roi et à sa suite d'attendre la royale voiture qui les reconduissait à la capitale. L'hôtel Railway, à l'époque, avait lui aussi été bâti, tout spécialement, pour permettre d'accueillir les courtisans. Rénové et agrandi, il est géré par le groupe Accor et son passé colonial en fait un lieu que nous visitons, chaque jour, pour le thé. Hier, veille du départ, nous avons dîné aux chandelles sur la plage,dans un pavillon presque centenaire. Nous y avons reçu, comme à chaque visite, un accueil royal. Rien d'anormal, la Reine justement y mangeait avec ces dames de compagnie vendredi passé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vero et Eddy - dans Thailande-Thailand
commenter cet article

commentaires

MichÚle 09/01/2006 20:29

Mais voyons, ne méritez-vous pas d'être traités royalement ?
Pour ce qui est du safran, oui je suis preneuse, merci d'avoir pensé à moi !!! Bonne rentrée à vous et bisous ...

Vero et Eddy 09/01/2006 20:58

Je n'ai pas attendu que d'autres s'en occupent. Voir mon prochain article. Nous sommes rentrés cette nuit, mais je n'ai pas encore déballé les sacs. J'espère que les pistils auront résisté au voyage. Bonne rentrée à toi aussi. V.

Claudine 08/01/2006 01:00

Hua-Hin,oui nous y étions aussi...Etiez-vous aussi dans cet hôtel en zone militaire, vanté dans le guide du Routard (je crois...) ?Une super vue, mais nous avons fui...L'accueil était des plus froid...Souvenirs...En août, pas de touristes, une plage déserte, un cadre magnifique. Mais un endroit "glacial" .Drôle d'ambiance. Nous sommes partis vers Hpa Han: plage quasi déserte aussi, vue un peu moins féerique, mais de la vie...Vous me manquiez déjà...(pb informatique qui m'a pris la tête: mais Big Brother veille sur nous: "Ils" ont réparé).

Vero et Eddy 08/01/2006 02:56

Non, nous logeons dans une maison particulière, tout en profitant de l'infrastructure d'un petit hôtel. Notre chambre donne sur le temple. Hier, jour de départ, nous étions debouts à 6 heures. Nous avons alors la chance de voir les moines partir mendier leur nourritures. Ils reviennent bien souvent en samlor (rickshaw), tellement ils sont chargés. Hua Hin est un village plutôt riche.
Question informatique, ici c'est le pied. A l'hôtel de l'aéroport, j'ai fait installer une connection dans la chambre.  J'ai écris cet article ce matin à 3 heures. Il en est maintenant 8, vue ensoleillée sur la piscine. Dommage que l'avion qui nous ramène part dans 4 heures. A bientôt. Véro